C’est avec un accueil chaleureux par les animateurs enthousiastes que les jeunes ont débuté par se rencontrer avec quelques petites activités dans le gîte.

Le lendemain, les jeunes ont découvert leur carrefour par un jeu à postes, tout en se déplaçant dans Farnières. Ensuite, nous avons eu la chance de rencontrer les racines d’ephata et d’en discuté par petits groupes (carrefours). Nous nous sommes bien défoulés pendant le grand jeu dans les bois. Puis un moment plus calme, ce fut le moment du temps désert qui nous a permis de réfléchir à nos propres racines. L’intendance nous a préparé pleins de bonnes choses, dont…. Un superbe gâteau d’anniversaire pour fêter un triple anniversaire, mais quelle belle surprise ! Nous nous sommes détendus avec une soirée amusante qui a débutée par une arrivée inattendue en costume de certains animateurs.

Le dimanche était déjà arrivé, c’était déjà le jour du retour. Nous avons encore bien profité de cette journée, par un moment en carrefour pour faire une petite évaluation et écouter les idées des jeunes pour la suite de cette année que nous allons passer ensemble. Nous avons participé à l’eucharistie avec les habitués de la messe du dimanche matin et tous les autres animés et animateurs d’ephata. Un grand bravo à Nils qui a joué et épaté tout le monde. Nous avons bien rigolé et sommes très heureux de revoir tous nos nouveaux amis (et les prochains qui suivront) dès le prochain week-end qui aura lieu le 20-22 avril.

 Anne Mayné, Animatrice

Puisque tout Amour prend racine…

Chant de Noël Colombier

Tout a commencé lors d’une réunion de parents au Collège Don Bosco de Woluwé St Lambert. Etienne (15 ans) et Yves (14) y étaient élèves depuis la 1ère primaire. Guy nous propose d’inscrire nos deux fils pour participer à une marche d’une dizaine de jours dans le Brabant wallon, à la découverte de l’Evangile de Saint Luc.  Non seulement nous étions d’accord d’en parler à nos enfants mais je fais part à Guy de ce que j’aimerais faire une démarche de ce genre. Il m’a dit : « Viens » ; il y aura une équipe avec des adultes. Je m’engage donc avec mes deux grands.

Les premiers jours, je suis vraiment désemparée ; les « adultes » sont des jeunes de moins de 25 ans (j’en ai 44) un prêtre salésien et une sœur salésienne et l’objectif est vocationnel.

Si j’ai continué et me suis engagée comme animatrice l’année suivante, c’est parce qu’un jeune d’une autre équipe, m’a abordé un soir pour me remercier d’être là, témoin de la vocation chrétienne de maman !

Tout Amour prend racine… de l’Amour, j’en ai reçu, les graines ont germé et là, je pouvais en semer de manière plus large que dans ma seule vie de famille.  Cela n’a pas été évident au début mais l’ouverture s’est faite progressivement de la part des religieux et avec Jacques (mon mari) engagé dans l’équipe d’intendance ou sur le chantier et puis nos 5 enfants participants plus ou moins actifs, j’ai vu la naissance d’« Ephata », « Ouvre-toi » !

L’Amour de Dieu, de Don Bosco, des jeunes a pris racine et porte ses fruits : les petits groupes mieux adaptés par âges, les WE, les marches, les chantiers, camps vélos… en Belgique, en France, en Italie…  Les fleurs et les fruits se sont multipliés jusqu’à aujourd’hui. Si j’ai pu les partager, j’ai reçu beaucoup : des temps forts de ressourcement, encouragements, interpellations, célébrations, fêtes, de belles amitiés… toute une corbeille variée, multicolore, parfumée. C’est au cours d’une Eucharistie à Farnières, lors d’un WE Ephata que j’ai fait ma promesse de salésienne coopératrice.

Certains pionniers sont encore présents aujourd’hui, d’autres comme moi ont laissé la place aux plus jeunes, mais ceux qui font Ephata aujourd’hui sont aussi toujours présents dans mon cœur et dans ma prière. Merci à Maxime qui a pensé à sa mamy pour vous rencontrer ce WE. Sur le thème des racines.

Les petites graines d’Amour peuvent produire au centuple.

Anne Jockir, Laïque Témoin

Les origines d’Ephata (brièvement)

Les premiers Wends (1978) s’adressaient essentiellement à des jeunes de 16 à 20 ans. Progressivement, à cause de la demande des jeunes eux-mêmes, les SDB et FMA ont élargi la palette des âges et multiplié les groupes.

En 1982, ces Wends ,fixés à trois par an, ont pris le nom d’EPHATA et d’autres activités ont été  annuellement proposées : marches en Belgique, France ou Italie…, camps chantiers, route-vélo…

Une triple conviction inspirait chacune de ces propositions :

Tu es Unique : apprends à te connaître et à t’accueillir avec tes qualités et tes limites. Quelqu’un croit en toi. C’est la dimension INTERIORITE

Tu es aimé et tu peux apprendre à aimer, à faire confiance  à l’autre, à nouer des relations de RECIPROCITE. Quelqu’un t’aime et se fait ton compagnon de vie.

Tu as des compétences et des talents. Tu n’es pas sur terre  par hasard. Tu as une mission, tu es un cadeau pour le monde ! Quelqu’un t’espère et t’invite à servir, à construire un monde de paix, de justice et de SOLIDARITE, selon Son cœur.

Bonne route.

Gérard Durieux, Salésien, Témoin

“La rencontre avec la jeunesse d’Ephata a été un VRAI bonheur.

Beaucoup d’émotion TRES égoïste, de me retrouver avec Gérard et Anne, deux de mes ‘mentors’ dans la famille salésienne. Anne, ma maman de cœur, ma maman de Foi et Gérard ‘l’homme qui a l’intelligence du cœur sur les lèvres’.

Du bonheur.

Et puis les jeunes. Qu’ils soient animateurs ou animés. Baignant dans ce bouillon de relations saines et salésiennes, ils ne peuvent qu’être beaux !!

Bain salésien composé de 3 éléments complémentaires : intériorité-réciprocité-solidarité tout cela vécu dans une « belle mixité des genres ».

Pour moi voilà 40 ans que cela dure ! Une longévité telle montre la capacité de tous ceux qui se sont suivis pour porter ce projet, à s’adapter au monde des jeunes. Bravo. Longue vie à « ouvre-toi grand » …. Pour longtemps !

J-F Detournay, Jeune depuis un petit temps Témoin

Je trouve que le week-end était super! dès mon arrivée tout le monde m’a accueilli et je me suis faite des ami(e)s dès le premier soir. Le week-end permet de s’évader des problèmes de la maison, école, ect… Mais aussi de pouvoir se recentrer sur sois-même grâce au temps désert qui permet de réfléchir à nos choix prochains mais aussi à ceux passés. les activités organisées par les animateurs sont extra et nous amuses énormément.

Clémence Hubin, Jeune

shares