Départ ce 15 février pour le WE Ephata 17+ ! La joie de retrouver tout le monde se ressent dès mon arrivée ! La première activité consiste à créer des liens… Un tour des prénoms pour les nouveaux (vites intégrés dans la grande famille ephatienne) et nous commençons par quelques jeux de société revisités ! Coopérer pour résoudre le problème, écouter ce que chacun propose, s’amuser ! Que demander de plus dans la recette d’une merveilleuse veillée ?

Samedi matin, le réveil sonne et tout le monde se retrouve dans la bonne humeur pour le déjeuner et l’activité proposée par les animateurs ! Vous connaissez sans doute le texte de la Samaritaine qui retrouve Jésus au bord du puit ? Nous l’avons re-découvert autrement… Une analyse du texte d’origine nous a amené à des réflexions pleines de sens et d’originalité… tout en gardant une touche de rigolades ! Nous n’en sommes cependant pas restés là ! En effet, après avoir vu un extrait du Petit Prince, nous avons créé des liens entre l’histoire de la Samaritaine, celle du Petit Prince et de l’aviateur, et surtout la nôtre !

 

L’après-midi du samedi est consacrée à un grand jeu intersection (avec les 12-14 et les 14-16). Retrouver le renard caché dans l’équipe était le but principal… Ce jeu m’a permis de rencontrer des ephatiens plus jeunes, ouverts, heureux, avec qui j’ai partagé de superbes moments ! Au final, le but du jeu était peut-être de nouer des liens avec nos frères et sœurs…

De retour en plus petit comité (entre 17+), nous participons pour une grande première à Ephata à un « temps cuisine » ! Kezako, allez-vous me dire ? Le but du week-end étant de créer un maximum de liens, les animateurs ont prévu un moment pour cuisiner avec l’équipe intendance pour soulager leur boulot et partager avec eux ! C’est aussi la raison pour laquelle les repas furent partagés non seulement entre animés mais avec les animateurs et les cuistots ! Que de belles rencontres créées autour d’un simple repas.

La journée se poursuit et nous en arrivons au fameux temps désert. Bien connu pour tous ceux qui fréquentent Ephata, il s’agit d’un temps en solitaire, pour se ressourcer, pour lire quelques pages du roman de sa vie. C’est un temps primordial pour moi car je trouve qu’on vit dans une société où on ne prend plus le temps de s’arrêter et de penser quelques secondes à soi… Aux 17+, ce temps est suivi du moment appelé « accompagnement ». C’est, au choix, une discussion personnelle avec un animateur ou un cuistot qui est ouvert et à l’écoute pour nous aider. Ce temps permet de laisser tomber le sac à dos avec tous les problèmes de la vie, d’en parler avec quelqu’un de confiance, quelqu’un de bienveillant !

La veillée se termine dans la joie et la musique ! Certains apprennent des danses country, d’autres ne font que regarder… Tout à coup la musique s’arrête, la technologie nous lâche… Mais pas de soucis, les musiciens sont là et la soirée continue de plus belle au son des violons !

Déjà dimanche ! Le temps passe si vite à Ephata… Avant de tous se retrouver pour la messe, plusieurs temps sont proposés pour rendre cette cérémonie encore plus vivante ! Chorale, chants, danse, peinture, cirque, pliage de coquottes,… Il y en a pour tous les gouts ! La messe est plus qu’exceptionnelle ! La joie se lit sur les visages, le bonheur jaillit comme si l’eau sortait du puits pour que son flot nous guide vers les autres !

Ce week-end fût plus qu’exceptionnel ! Des rencontres, des partages, des fous rires,… Mais surtout des animés et des intendants partageants l’esprit d’Ephata « Ouvre-toi » ! Des animateurs hors pair ; qui nous partagent ce qu’ils ont vécu et qui nous font avancer sur le chemin de notre petite vie !

Merci à tous ceux et celles qui ont participé à ce week-end de folie !!!

 

Merci à Emeline Steyer pour l’article, ainsi que Karine Forget pour les photos !

shares