En juin, « Ephata Don Bosco » a fêté ses 40 ans d’existence à Farnières par un grand rassemblement d’environ 400 anciens et jeunes toujours attachés à notre mouvement de spiritualité selon l’Esprit de Don Bosco.

Le mouvement a été créé en 1976 conjointement par les religieux salésiens et les sœurs salésiennes de Don Bosco, avec un objectif de favoriser les vocations religieuses ; il ne s’appelait pas encore « Ephata ». De fait, un bon nombre de vocations salésiennes et autres sont nées ou ont mûri en son sein. Mais le mouvement s’est rapidement ouvert à une idée plus large de la vocation.

C’était la belle époque des camps itinérants à travers la Wallonie, l’Italie, la France, les « marche saint Marc, saint Paul, saint Jean »,… pour des jeunes à partir de 16 ans. Cette ouverture s’est exprimée dans le label « Ephata », mot araméen de Jésus, qui signifie « ouvre-toi ». En 1986, on a créé la section des 14/15 devenue plus tard 14/16.

Il y eut une section pour les aînés qui se fit appeler « Fossiles », et qui est rapidement devenue « Ephata-Familles », laquelle a fusionné avec le « SMJ-familles » lié au Service Missionnaire des Jeunes (SMJ) et qui faisait ses sessions à Farnières. Récemment, deux nouvelles sections ont vu le jour : une première pour les jeunes de 12/14 ans, une seconde – « Ephata Avanti » – pour les jeunes qui entrent dans le monde du travail. 40 ans d’existence, cela signifie déjà trois générations qui vivent l’esprit et la pédagogie de Don Bosco ! Certains jeunes devenus animateurs fréquentent Farnières depuis leur plus tendre enfance.

La journée anniversaire a été combinée avec la « G’Ardenne Party », organisée par des jeunes, dont la plupart ont fréquenté Ephata. Après l’eucharistie festive à la chapelle, la foule s’est rassemblée pour inaugurer une plaque qui rappelle qu’Ephata est chez soi à Farnières. Et de fait, Farnières perdrait une belle partie de son âme sans les « éphatiens », comme les participants aiment être appelés. Après l’apéritif et le repas, les quatre heures de cuistax ont animé l’après-midi. Les groupes musicaux ont ensuite pris le relais, et la journée s’est conclue par les danses folkloriques.

Une nouvelle journée festive est déjà fixée au samedi 24 juin 2017.

shares